• david04462

En avril, de la culture remonte le fil !


Chers parents,

La grande coupure de ce mois d’avril a été bénéfique pour les enfants. En effet, lundi 26 ils sont revenus dans la classe en pleine forme, débordant de soif de découvertes et d’apprentissages. Et justement, question découverte, ils ont eu de quoi faire notamment sur les étagères "Culture". Cette année, nous avons pris le temps de développer nos activités dans ce domaine. Pourquoi la Culture ?

La culture prend une place importante dans les ambiances Montessori. En effet, Maria

Montessori avait à cœur de construire un monde de paix. Elle pensait pouvoir réaliser cet objectif en permettant aux enfants de devenir des êtres équilibrés et épanouis, et elle considérait que seule l’éducation pourrait mener à cet état pacifique. Elle disait que « le seul moyen de conduire le monde vers la paix est l’éducation » ("L’éducation à la paix", Maria Montessori). Pour cela, l’enfant a besoin de comprendre le monde qui l’entoure. L’adulte va l’accompagner dans ce besoin de connaissance et lui permettre de s’émerveiller et de cultiver son sens de la réflexion.

Maria Montessori insistait sur le fait que l’enfant entre en contact avec son environnement de façon naturelle dès le plus jeune âge grâce à son esprit absorbant. C’est cela qui permet à l’enfant, de manière inconsciente d’abord, puis de plus en plus consciente, de s'approprier les éléments qui constituent son environnement, pour développer sa personnalité, son intelligence et sa compréhension du monde. Ce sont les 5 sens qui lui permettent d’entrer en contact avec son environnement et de le découvrir. L’enfant se bâtit ainsi un répertoire sensoriel constitué par les expériences qu’il vit dans son environnement. Ce répertoire va constituer la base de ses apprentissages grâce à une caractéristique typiquement humaine : l’imagination… Eh oui ! Nous y revenons, c’est bien par l’expérience dans un environnement réel que l’enfant crée son imagination. Au tout début de son apprentissage, l’enfant ne s’approprie que ce qui se trouve dans son environnement. L’apprentissage d’un objet (figurine, photo, dessin) est déjà une abstraction qui peut être trop difficile selon son âge et ses possibilités. Plus nous permettons à l’enfant d’étoffer son répertoire sensoriel en lui faisant vivre des expériences concrètes riches et variées, plus nous l’équipons pour l’abstraction et lui ouvrons de ce fait les portes de la culture.

Les activités de culture dans une ambiance Montessori 3-6 ans vont donc jouer sur 2 tableaux : ① enrichir l’expérience de l’enfant pour ② nourrir son imagination. La Culture permet un mouvement qui va de soi à l’autre. Elle nous permet de comprendre la société dans laquelle nous vivons et d’aller vers ceux qui ont une autre culture.

Quoi de neuf dans la classe ?

Grâce à la vente de photos de classe, nous avons pu faire l’acquisition de matériel : cabinet de géographie, il s'agit de 8 grands puzzles en bois, France, Europe, Monde, Afrique, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie et Océanie (Un grand merci à tous !) Nous avons remplacé le cube du binôme qui avait bien vécu, et complété nos puzzles de zoologie avec celui de l’escargot et des étagères pour les ranger facilement.

Nous avons aussi complété les étagères avec la fabrication de nouveaux matériels : -Pour la botanique et la zoologie : cycle de vie, tris d’animaux en fonction de leurs lieux de vie, de leur alimentation, de ce dont ils sont recouverts, comment ils se déplacent. -Pour la géographie : boîtes par continent pour découvrir les animaux, les paysages et les monuments typiques (à venir les peuples et les habitations). - Pour les sciences : chaud/froid, électrique/pas électrique, fruits/légumes, sucré/salé, acide/amer…

L’occasion pour les plus grands d’organiser leurs connaissances du monde et pour les plus jeunes de travailler le vocabulaire. Voici une photo de la classe lundi matin 8H35… Nous aurions pu prendre les mêmes photos mardi, jeudi et vendredi.


Au menu du mois d’avril :

En début de mois nous avons fait un voyage imaginaire au Chili, paysages, artisanat, musique, danse et spécialités culinaires. Quelle chance de pouvoir découvrir des pays à travers le vécu et les expériences de nos parents !

  • Géographie : connaître les continents, leurs noms, les situer sur le planisphère,

découvrir les boîtes de géographie et discuter des animaux, des paysages et des monuments (en quoi ils ont été construits, les couleurs, les formes. Est-ce différent ou comme chez nous ? …). Observer et découvrir les formations géographiques et les contrastes de terre et d'eau, les continents et les océans. Comme tous les thèmes que nous exploitons en classe, nous abordons la géographie à travers des manipulations afin que cela ne reste pas abstrait. Les enfants ont besoin de vivre leurs apprentissages "en vrai", en construisant, en modelant. Cela leur permet de comprendre le passage entre 3D et 2D, passant petit à petit du concret vers l'abstrait. De cette façon, les enfants retiennent bien plus que du vocabulaire. Ces ateliers leur permettent également de faire le lien entre leurs observations et la réalité du monde.

  • Botanique et zoologie : découverte des cycles de vie. L’idée étant de discuter avec l’enfant autour de ces cycles de vie en nommant l’animal, identifiant la famille de l’animal (mammifère, insecte, oiseaux, reptile), se rappeler du mode de reproduction de chacune des familles et positionner les étapes de vie de l’animal en cercle dans le bon ordre.

  • Gestes d’écriture et graphisme : comptines avec les doigts, gymnastique des doigts, pâte à modeler avec une progression précise, prise en main du crayon, traces écrites selon un modèle et avec un sens d’écriture précis.

  • Anglais : Dooble et jeu des sept familles pour travailler le vocabulaire.

  • Chansons : I love the mountains Seven Continents Song Five Oceans Song

  • Semailles de l’Empathie : Izia est venue nous rendre visite cette semaine, elle a fêté ses 1 an ! Qu'est-ce qu'elle a grandi depuis septembre ! Elle se tient maintenant debout seule pendant quelques secondes et commence à bien se faire comprendre, un vrai bonheur de pouvoir observer avec les enfants tous ces progrès !

Nous avons aussi eu la chance d’avoir la visite de Benoît (papa de Mila) pour parler du cycle de l'eau et grâce à une maquette les enfants ont observé les effets de la pluie sur les reliefs. Avec des arrosoirs, ils ont fait couler l'eau des montagnes jusqu'à la mer et observé que lorsqu'il pleut beaucoup l'eau déborde de son lit et inonde la ville. Ils ont alors construit une digue en pâte à modeler pour protéger la ville mais ont conclu que l'important pour éviter les dégâts est de laisser suffisamment d'espace à la rivière pour qu'elle puisse s'écouler et déborder quand elle veut. Quelle expérience ! Le programme du mois de mai :


Nous élargirons encore plus notre regard pour découvrir notre planète et tous ses trésors. Pour compléter notre travail d’exploration géographique et rester le plus concret possible, n’hésitez pas à venir vers nous pour faire découvrir aux enfants dans la classe : un pays, une passion, des animaux... Et pour compléter nos boîtes de géographie, nous faisons encore appel à vous : nous aimerions ajouter aux boîtes de petits objets (qui tiennent dans la main) typiques d’un continent ; véhicules, monuments, bijoux, animaux, cartes postales...


Bon mois de mai !

Les Petits Plus


79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout