• Les Petits Plus

Trucs et astuces Montessori des parents (2)


A l’école des Petits Plus, les activités proposées permettent à votre enfant de développer leur volonté et leur autonomie en respectant leur développement. Avec la rubrique « Trucs et astuces Montessori des parents », nous vous proposons de prolonger cette expérience à la maison avec des suggestions de petits éléments que vous pouvez mettre en place simplement chez vous, si vous le souhaitez.


Entre la naissance et 6 ans, votre enfant traverse la période sensible du Langage. Cette période sensible majeure se décline différemment selon l’âge.


Dès la naissance, l’enfant est sensible au langage humain qu’il distingue nettement des autres sons ambiants. Il est même capable de distinguer sa langue maternelle des autres langues. Pendant de longs mois, il réalise un immense travail silencieux: distinguer, au sein du flot ininterrompu de la parole, des groupes de sons qu’il associe à des objets, des personnes, des actions… Il segmente la parole en mots! Vers 10 mois, le petit enfant comprend l'essentiel de ce que vous lui dites, mais ses organes de la parole ne sont pas encore prêts à parler, même s’il s’exerce inlassablement depuis ses 2 mois environ, en s’entrainant à prononcer des sons puis des syllabes.


Vers un an, il prononce ses premiers mots intentionnels. Il ne dit qu’un seul mot, mais c’est pour lui l’équivalent de toute une phrase car il n’a pas encore la possibilité de juxtaposer plusieurs mots pour exprimer toute sa pensée. Ce moment est souvent une période frustrante pour lui car il n’arrive pas encore à exprimer toute sa pensée et nous devons essayer de nous faire ses interprètes en formulant la phrase complète que nous pensons avoir comprise à partir de ce simple mot. Un peu comme nous essayons de comprendre une personne étrangère qui ne possède que quelques mots de vocabulaire français.


Vers 2 ans, votre enfant commence à s’exprimer avec des phrases de plus en plus riches et construites. C’est le moment que Maria Montessori appelle l’explosion du langage. L’enfant est capable d’apprendre plusieurs dizaines de mots nouveaux chaque jour et chaque nouveau mot appris est comme un trésor pour lui. C’est une sorte de période d’amour des mots qui va durer jusqu’à 6 ans et dont le pic se situe entre 2 et 4 ans.

En tant que parents, vous pouvez aider votre enfant à nourrir cette passion des mots. Plus un enfant connaît de mots, plus il pense et comprend finement le monde et plus il entre facilement dans la lecture.


Pour aider votre enfant, rien de plus simple: utilisez le vocabulaire le plus précis que vous connaissez lorsque vous échangez avec votre enfant. Il n’y a en effet pas de mot « difficile » à apprendre pour lui, dès lors que le mot est associé avec une expérience concrète. Les mots « parallélépipèdes » ou « sphère » peuvent être un peut difficiles à prononcer pour un petit enfant, mais lorsqu’ils sont apportés après plusieurs mois de manipulation des solides géométriques, ils ne sont pas plus difficiles à apprendre que « casserole » ou « pantoufle ».



Entre 0 et 6 ans, l’enfant n’a pas besoin qu’on lui donne des explications mais qu’on lui nomme ce qu’il voit dans son univers. Ainsi, lors d’une promenade en famille, n’hésitez pas à nommer précisément les oiseaux, les fleurs que vous connaissez: le moineau, le merle, l’hirondelle, la pie, le corbeau…., le pissenlit, la pâquerette, la rose, le lilas, la jonquille… 


Au moment de la toilette, quand vous aidez votre enfant à se sécher, n’hésitez pas à nommer les parties du corps en n’hésitant pas à aller dans les détails: épaules, chevilles, poignets, bassin, paume, phalanges, nombril, le nom des doigts, les parties du visage…

Lorsque vous cuisinez ensemble ou lorsque vous allez au marché ou au rayon des fruits et légumes, nommez les fruits et les légumes en les faisant sentir, goûter. Nommez aussi les ustensiles, utilisez les verbes précis: peler, éplucher, écosser, presser, mélanger, battre, pétrir, étaler…


Ce ne sont que quelques exemples que vous pouvez étendre à toutes les moments où vous êtes avec votre enfant et qu’il se montre intéressé par quelque chose qu’il découvre lui-même ou que vous lui montrez.




Vous avez peut-être également chez vous des imagiers. Ce sont de très bons moyens d’enrichir le vocabulaire, mais l’image est déjà une abstraction. Privilégiez au maximum les situations concrètes que l’imagier pourra venir renforcer par la suite.


124 vues

Association loi 1901, Les petits plus, pour une éducation positive,

2 rue du Professeur Zimmermann, 69007 Lyon

SIRET : 81536468200022

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now