• Les Petits Plus

Un laboratoire d'innovation sociale pour des enfants ?

Cette année, nous avons décidé de lancer un projet expérimental de petit laboratoire d'innovation sociale pour les enfants de l'école et les enfants du Club du mercredi.


Ce qui nous anime ? La conviction que chaque enfant peut faire, à son échelle, ses petits pas pour résoudre les problèmes du monde.


Nous avons décidé de choisir la thématique de la préservation des ressources naturelles, et pour ce premier trimestre, nous abordons avec les enfants les différents enjeux liés à l'eau.


Nous nous inspirons de la méthodologie de Design for change pour mener à bien ce processus : ressentir, imaginer, faire et partager.

Très concrètement, cette méthodologie nous permet de mettre en place plusieurs temps de travail avec les enfants :


1-Cela implique la construction d'ateliers sensoriels pour permettre aux enfants accueillis de ressentir : toucher, goûter, transformer, mélanger, etc. Cette sensorialité leur permet une immersion dans un nouvel univers et leur permet de toucher du doigt le "problème" (par ex. : gaspillage de l'eau), voire d'y introduire une certaine poésie (les enfants ont par exemple voulu représenter des gouttes d'eau en fils de laine et ont improvisé une danse de la pluie avec ces gouttes d'eau volantes)


2-Nous rassemblons les enfants autour d'un cercle de réflexion (le temps du débat) et réfléchissons ensemble aux différentes options, à notre échelle (classe, maison) pour améliorer la situation. Mais avant de faire ce détour, nous emmenons les enfants à la rencontre de ceux pour qui c'est un problème encore plus grand (par ex.: sécheresse) au travers de différents médias (photos, vidéos, dessins, etc.)


3-Puis nous mettons les enfants en situation de "provocation" à la manière des provocations inspirées de la pédagogie Reggio Emilia. L’idée est simplement de susciter l'intérêt et la curiosité de l’enfant, en lui proposant des situations l’invitant à expérimenter, explorer, s’exprimer... L’objectif est que cette proposition soit la plus ouverte possible : l’enfant s’en saisit comme il le souhaite et l’adulte se laisse guider par la façon dont l’enfant l’explore et s’en saisit pour s’exprimer. L’adulte devient alors un support à la créativité de l’enfant, l’accompagnant à développer ses idées, ses pensées, ses projets.  On « provoque » ainsi des situations qui peuvent résoudre notre problème.


4-Nous documentons et partageons nos expériences : là encore, nous nous inspirons de l’approche Reggio qui développe une véritable méthodologie de mise en place des ateliers et des projets grâce à des outils fondamentaux tels que l’observation, l’écrit et la documentation. Pour ce faire, nous avons construit une frise avec des temps forts (temps du débat, temps de la provocation, rituels, etc.) pour permettre aux enfants et aux parents de se retrouver dans ce processus en marche. Dans un montage de projet selon l’approche Reggio il faut toujours se recentrer sur l’enfant, toujours partir de ce qui l’intéresse vraiment pour susciter sa curiosité : l’adulte part donc des idées des enfants, ou de ce qu’il observe, et va ensuite proposer des expériences à partir de cela, grâce à ce qu’il aura réfléchi, récolter comme données avec les enfants, en les accompagnant dans leur propre processus de recherche et de découverte autonome. Le but est de rendre visible le processus d’apprentissage de l’enfant (et non la finalité), pour mieux comprendre les compétences et limites de l’enfant, son imaginaire, sa créativité... La documentation guide le travail, permet de s’auto-former et de communiquer, notamment afin de rendre visible le travail quotidien.






91 vues

Association loi 1901, Les petits plus, pour une éducation positive,

2 rue du Professeur Zimmermann, 69007 Lyon

SIRET : 81536468200022

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now